Marie guillemine Benoist

Le tableau de Marie-Guillemine Benoist fait partie de ces échos de vie qui me poussent à mettre en lumière l’image que ce peintre femme avait placé au lendemain de la révolution française et dont le ricochet termine sa course dans cet endroit de la planète marqué par l’esclavage.
La démarche empruntée aura de ce fait une dimension humaine et interactive, traduisant la vision de Marie-Guillemine Benoist peut être pour une réactualisation de ce mot “ esclavage” ».

A partir de l’oeuvre de Marie-Guillemine Benoist, présentée au salon de 1800, œuvre forte par la prise de position de l’artiste femme montrant une femme noire le regard sur le spectateur et dans une pose jusqu’ici réservée aux dames blanches des ateliers de Jacques Louis David.
On enclenche un casting sans fin et sans critères de sélection qui va reprendre et présenter aux figurants l’histoire du tableau originel. Ainsi passent par cette pose symbolique de l’abolition de l’esclavage, tous les âges, toutes les religions, toutes les couleurs, femmes, hommes, et enfants.

Ils vont mimer cette pose aristocratique, elle même empreintée par cette ancienne esclave, pose hypnotique, le sein en avant, forçant la liberté.


ProjetMarie Guillemine Benoist - Sur la pose de Year2017PratiqueTechniques mixtes